Souvent malade, faible et nauséeux ? Vous dormez peut-être trop peu ?

Souvent malade, faible et nauséeux ? Vous dormez peut-être trop peu ? Une nouvelle étude montre que si l’on dort 6 heures ou moins par nuit, le risque de tomber malade est 4 fois plus élevé.

Si l’on dort 6 heures ou moins par nuit, le risque de tomber malade est 4 fois plus élevé.
Dormir bien est important pour votre santé ! Dans le passé, nos parents nous appelaient toujours et bien sûr, c’est vrai. Ces sages paroles sont maintenant confirmées par une étude de l’U.C. Francisco (UCSF). La recherche montre que la privation de sommeil peut maintenant être réellement liée à une plus grande susceptibilité aux maladies.

Trop peu de sommeil affecte sérieusement votre santé physique. Les conséquences sont donc plus importantes qu’un simple sentiment d’irritation ou de deuil, comme le rapporte Aric Prather, responsable de cette étude, à l’UCSF.

Pour cette étude, les 164 adultes ont été soumis à deux mois de dépistage, d’entrevues et de questionnaires afin d’identifier des facteurs tels que la températion, le stress, le tabac et la consommation d’alcool. Au cours de l’enquête, la structure du sommeil de ces personnes a été surveillée pendant 7 jours au moyen d’un capteur de type montre qui surveillait la qualité et la durée du sommeil.

Le sommeil, un facteur important

Au cours de l’enquête, le sommeil de ces personnes a été maintenu pendant 7 jours.
Dans un hôtel, les participants à la recherche ont été isolés pendant une semaine. Au cours de la recherche, des gouttes nasales ont été administrées avec le virus du rhume et des échantillons de mucus ont été prélevés quotidiennement pour voir si le virus était efficace.

Finalement, on a découvert que les personnes qui dormaient moins de 6 heures par nuit étaient 4,2 fois plus souvent froides que les personnes qui dormaient 7 heures ou plus par nuit. Les participants qui ont dormi moins de 5 heures étaient 4,5 fois plus susceptibles d’avoir froid.

Selon Prather, le facteur le plus important est le manque de sommeil. La sensibilité au stress, l’âge, la race, l’éducation et le revenu n’ont pas eu d’importance durant cette étude. Peu importe que quelqu’un fume ou non.

Les scientifiques savent depuis longtemps qu’il existe un lien entre la privation de sommeil et les maladies chroniques, la susceptibilité aux maladies et la mort prématurée. Un sommeil suffisant est donc très important pour notre santé. Non seulement la durée mais aussi la qualité de notre sommeil est très importante. Depuis combien de temps avez-vous votre matelas actuel ? Les oreillers n’ont-ils pas plus d’un an ? Est-ce que votre ancien sommier fournit encore assez de support, ou est-ce que vous accrochez un système en spirale désuet entre-temps ? Savez-vous ce qui s’est passé dans le secteur du sommeil au fil des ans ? Y a-t-il de nouveaux matériaux, de nouvelles mousses ? Avez-vous maintenant des problèmes physiques qui pourraient être atténués par un nouveau matelas ? Votre posture a-t-elle beaucoup changé au fil des ans ? Êtes-vous en ménopause et souffrez-vous de sueurs nocturnes ? Existe-t-il une solution temporaire sur mon matelas actuel ? Ce sont toutes des questions que nous devrions nous poser afin de créer un climat de sommeil sûr, sain, confortable et durable pour nous-mêmes.

Cette recherche a donc prouvé que le sommeil devrait être considéré comme l’un des piliers les plus importants de la santé, au même titre que la nutrition et l’exercice physique. Dans notre système occupé actuel, on éprouve encore le sentiment de fierté quand beaucoup de travail est fait avec aussi peu d’heures de sommeil que possible. Peut-être faudrait-il faire plus d’études et les publier pour sensibiliser les gens au fait que le sommeil est crucial pour notre bien-être général.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *